New School, le projet iBeacon qui va révolutionner l’Education Nationale

New School, le projet iBeacon qui va révolutionner l’Education Nationale

Cette semaine, on donne la parole à une entrepreneuse pas comme les autres. Elle a 16 ans, pas encore fini le lycée et elle va peut-être révolutionner l’Education Nationale avec des iBeacons, elle s’appelle Philippe Dolbeau et elle raconte tout ça bien mieux que nous…

Bonjour ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour ! Je suis Philippine Dolbeau, j’ai 16 ans et j’entre en classe de 1ère en septembre dans un lycée des Yvelines.

newschool2Peux-tu rapidement nous décrire ton projet ?
Mon projet, intitulé NEW SCHOOL, part d’une histoire édifiante : le 6 Octobre 2014, un petit garçon de 9 ans a été oublié dans son bus scolaire pendant plus de 8 heures après s’y être endormi, sans pouvoir manger ni boire, enfermé dans les garages de la compagnie de cars à Bordeaux. Ce jour là, l’école du jeune homme n’avait pas fait l’appel en classe et donc pas remarqué son absence…
Après avoir fait une étude auprès des enseignants de mon établissement scolaire début 2015, j’ai également découvert qu’un professeur passe environ 28 heures par an à faire l’appel dans une salle de classe.  Je ne vous cache pas que 90% d’entre eux affirment aujourd’hui vouloir passer à un système d’appel électronique, bien plus efficace ! J’ai donc pensé à un système comme celui-ci, automatique et simple d’utilisation pour les enseignants dont le but principal sera de réduire la perte de temps causée par les cahiers d’appel en papier.

Comme tu le disais plus haut, tu rentres aujourd’hui en 1ère et tu n’as que 16 ans… Qu’est-ce qui t’a personnellement poussé à te lancer dans ce projet ambitieux ?
L’année dernière, dans le cadre de mes cours d’économie, j’ai dû créer un projet de mini-entreprise. J’avais carte blanche, ce qui m’a beaucoup plu ! 
Étant fille d’enseignante et connaissant donc « la face cachée » de ce métier, j’ai depuis longtemps compris que le monde de l’Enseignement dans lequel j’évolue depuis toute petite avait largement besoin d’être modernisé et en quelque sorte révolutionné…
Vous l’aurez sans doute compris, étant une vraie révoltée de ce monde de l’Education, mais également passionnée de nouvelles technologies, j’ai allié mes 2 passions pour créer mon projet NEW SCHOOL !

Comment travailles-tu actuellement, seule ou en équipe ?
Actuellement, je suis seule dans le projet. Je suis aidée depuis le début par ma professeure d’économie et par un chef d’entreprise dont l’activité est la création d’applications mobiles. 
Tous deux me donnent de conseils précieux, semaine après semaine, à la fois sur l’aspect financier, les campagnes de communication ou encore sur le développement de l’application. Grâce à eux, j’apprends de jour après jour les étapes de la création d’une entreprise, et je ne serais pas allée si loin dans cette belle aventure sans eux !

Ton profil est plutôt atypique dans le milieu technique, d’où te vient cet attrait pour les technologies numériques ?
Je suis une vraie fan d’Apple, et ce, depuis toujours. J’ai connu la sortie du tout premier iPhone, puis de l’iPad et de tous les autres objets électroniques et révolutionnaires qui ont suivi… 
Je me souviens encore très bien du jour de la mort de Steve Jobs, j’avais 12 ans. Depuis, je connais toutes les publicités Apple par cœur, et regarde toutes les WWDC ! C’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert la technologie iBeacon, pilier fondamental du projet NEW SCHOOL. 
Vous savez, je crois que j’ai eu beaucoup de chance d’avoir grandi avec du papier et des crayons quand j’étais petite, et c’est sans doute grâce à cela que j’ai exercé l’imagination et la créativité dont je me sers aujourd’hui ! Mais voir l’évolution de toutes ces technologies et appareils connectés qui nous entourent m’a toujours fascinée. Finalement, je suis née au bon moment !

newschool3Tu te dis fan d’Apple, on espère que tu n’as pas oublié les utilisateurs Android ?
Bien sûr que nous n’oublions pas Android ! La première version de NEW SCHOOL sera disponible pour tablettes Apple et Android dès sa mise en vente !

Selon toi, en quoi ton projet révolutionnerait le monde de l’Éducation ?
Tout le monde se souvient de la corvée qu’a toujours constitué l’appel pour les enseignants. Les cahiers d’appel perdus ou pris par un autre professeur par erreur, ou encore enfermés à clé dans le bureau du surveillant. Imaginez un instant tout ce que vous pouvez faire en 28 heures… C’est tout simplement conséquent.

Grâce à mon système d’appel électronique, tous ces problèmes disparaissent. Tout est en effet automatique, simple d’utilisation et sécurisé, en constante connexion avec l’administration de l’établissement.

Concrètement, comment ça fonctionne ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur les différents outils sur lesquels s’appuie le dispositif : l’application mobile, l’interface d’administration web , les technologies à l’oeuvre … ?
Les professeurs sont équipés de tablettes électroniques. Pour que l’appel se fasse automatiquement, chaque élève possède un boîtier doté de la technologie iBeacon qui pourra facilement s’accrocher au porte-clef par exemple. Pour finir, l’administration de l’établissement possède notre logiciel pour pouvoir gérer les absences facilement. 
Sur sa tablette, un enseignant va ouvrir l’application NEW SCHOOL au début de son cours et va choisir la classe dans laquelle il se situe. Il appuie ensuite sur « Faire l’Appel » et chaque boîtier va entrer en interaction avec l’iPad du professeur. Ainsi, chaque élève présent dans la salle de classe sera noté présent dans l’application. Une fois que toutes les données ont été récoltées par le professeur, elles sont directement transmises à l’administration de l’établissement scolaire. 
Si un élève est absent, le logiciel NEW SCHOOL envoie alors un email/SMS aux parents de l’enfant pour les prévenir.

Pourquoi as-tu choisi d’intégrer la technologie iBeacon ? Est-ce qu’Apple te soutient dans cette démarche innovante ?
La technologie iBeacon fonctionne grâce au Bluetooth Low Energy, un système de géolocalisation précis qui fonctionne dans un rayon allant jusqu’à 30-50 mètres. C’est exactement ce qu’il me fallait : c’est cette précision qui nous permettra de savoir si un élève est absent ou non grâce au système NEW SCHOOL. Les élèves ne sont en revanche bien sûr pas « trackés » par leur établissement au-delà de cette distance par rapport à la salle de classe et en dehors du moment où le professeur clique sur le bouton « Faire l’Appel » à chaque début de cours et où le système de géolocalisation de l’application fonctionne. 
Au bout de quelques secondes, les donnes sont transférées à l’administration et ensuite personne ne peut donc géolocaliser les enfants pour des raisons de confidentialité.
De plus, cette technologie n’émet que très peu d’ondes, ce qui permet aux élèves de garder leur boîtier dans leur sac sans prendre aucun risque.
J’ai rencontré Apple à Londres très récemment pour leur présenter mon projet. Des conseils, des bonnes adresses, des tests de Beacons et bien d’autres choses étaient au programme. Le choix du modèle définitif n’est pas encore arrêté mais ça ne saurait tarder !

N’as-tu pas peur que les élèves se passent les boitiers pour simuler leur présence ? C’est le risque… Y’a t’il un système de validation complémentaire des élèves ? Digital par exemple ?
Comme partout, il y a effectivement un risque d’échange des boîtiers entre les élèves pour simuler leur présence. 
Une fois que l’appel a été effectué, le professeur retrouve toutes les photos des élèves marqués absents, et celles des enfants présents. Ainsi, en un clin d’oeil,  il peut voir le nombre de places vides dans la classe comparé au nombre d’élèves absents.

newschool1Tu as récemment remporté les HYPE Awards 2015 catégorie Espoirs, un concours organisé par Digischool : résultat, un permis de conduire en poche ! Qu’est-ce que cette expérience t’as apporté ?
Ce fut une incroyable expérience.  Je me suis qualifiée pour la finale en tant que « Coup de Cœur des Internautes » en récoltant plus de 2700 votes sur internet en moins de 8 jours, chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout ! J’ai pu compter sur les membres de ma famille, mon lycée, mes proches et tous ces inconnus qui m’ont permis de présenter mon projet devant un jury, des journalistes ainsi que 250 personnes au Théâtre des Deux Ânes à Paris, le 30 Mai dernier. C’était dingue !
J’ai reçu de nombreux conseils, et c’est sans doute à partir de ce moment-là que je me suis rendue compte que NEW SCHOOL avait peut être un avenir…

Aujourd’hui, à quel stade du développement es-tu ? As-tu bientôt prévu de lancer l’application ?
Aujourd’hui, tout est prêt, et le développement de l’application et du logiciel va très prochainement démarrer. Nous allons commencer par une phase de test avec 2 classes équipées avec NEW SCHOOL pendant 2 à 5 mois pour ensuite mettre en vente le produit et le rendre accessible aux établissements de France.

Comment as-tu trouvé tes différents partenaires et prestataires, notamment pour le développement ?
Sur les conseils d’Apple, j’ai pu cibler le type de beacons que je vais utiliser pour NEW SCHOOL et je suis toujours à la recherche de partenaires et sponsors pour m’aider dans les campagnes de communication et financièrement, pour la mise en vente du produit.
Quant à l’entreprise qui sera chargée de développer l’application, elle est située en France et est spécialiste des applications smartphone et tablettes à la fois pour Android et Apple.

Niveau budget, as-tu une idée du coût de ce projet?
Oui ! Entre 20 000 et 40 000€ environ… Nous comptons sur les sponsors pour financer en partie le projet, l’autre sera financée par mes moyens !

newschool4Comment as-tu réussi à mener de front cette nouvelle vie d’entrepreneur avec tes études ? Tes parents te soutiennent ?
Mes parents sont formidables, ils me soutiennent de A à Z dans la création de cette entreprise. À 16 ans, on a encore tellement à apprendre ! Depuis octobre 2014, je travaille tous les soirs ainsi que tous les week-ends sur le projet. Dossier financier, campagnes de pub, prises de contact et autres m’occupent tout le temps, mais j’adore ça ! J’ai moi-même du mal à me rendre compte de tout ce que j’ai réalisé depuis la création du projet, c’est incroyable. J’ai reçu une lettre du Président de la République, j’ai eu la chance de passer à la radio, de participer au concours Digischool, et d’avoir rencontré des gens qui m’apportent une aide précieuse à chaque étape de la création…
Comme le disait si bien Mandela : « It always seems impossible until it’s done » !

Comment vois-tu l’évolution de ce projet ?
Pour l’instant, NEW SCHOOL va servir à faire l’appel automatiquement et simplement, sans perte de temps. Dans les mois qui viennent, je souhaiterais créer une réelle communication entre les élèves et leur établissement, ce qui est fortement à améliorer en France si on compare notre pays à l’Angleterre par exemple, où chaque élève est au courant de ce qui se passe dans l’établissement. Créer une communauté, c’est mon but. L’éducation n’est-elle pas l’arme la plus puissante que l’on ait à disposition pour changer le monde ?! Les élèves pourraient à l’avenir consulter leurs devoirs, notes et documents sur l’application ou sur internet et les enseignants pourraient créer leur emploi du temps et rester en contact avec les élèves. 
Beaucoup d’autres fonctionnalités restent donc à imaginer !

Le site officiel de New School : http://www.newschool-edu.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ cinq = 14

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>