Les beacons modernisent les médias chinois

Les beacons modernisent les médias chinois

Deux sociétés, une collaboration. WeChat et CCTV, la Télévision centrale de Chine, viennent de tester un dispositif sans précédent de milliers de beacons dans plusieurs attractions touristiques, une installation qui signe peut être la démocratisation imminente des beacons dans la radiodiffusion chinoise.

Un projet pilote réussi

La réseau de télévision publique (CCTV), un des médias traditionnels les plus influents en Chine, a lancé un programme pilote lors de la journée internationale des travailleurs du 30 Avril au 3 Mai. C’est finalement Sensoro qui a été choisi par CCTV comme fournisseur officiel avec plus de 4200 beacons nommés Yunzi, déployés dans 40 attractions du pays. En raison de la forte affluence durant ces quatre jours, ce dispositif d’envergure a enregistré la participation de 150 000 touristes par le biais de Wechat, une application mobile gratuite de messagerie, lancée en 2011 par le géant chinois Tencent Holdings Limited.

Un nouveau canal de communication par les beacons

Et c’est un projet pour le moins étonnant: les beacons installés dans les lieux touristiques ont permis aux consommateurs de répondre via l’application à des sondages lancés en temps réel par CCTV, mais aussi de partager des photos, vidéos, des informations locales et même de déposer des réclamations. Via la plate-forme Wechat, les touristes étaient dont capable d’intérargir avec CCTV, qui pouvait donc rapidement obtenir des réponses aux enquêtes publiées. Une méthode jusque la très novatrice pour un média traditionnel, ou les beacons deviennent un nouveau canal de communication pour CCTV, considérant les utilisateurs dans leur rôle d’informateur autant que les journalistes envoyés sur le terrain.

Wechat, Une application populaire

L’application utilisée dans ce projet test est très populaire en Chine avec plus de 600 millions d’utilisateurs, ce qui la hisse sur le podium des messageries instantanée les plus utilisées au monde. Un partenariat ingénieux pour CCTV qui a su s’associer avec une application ayant déjà une importante base d’utilisateurs pour atteindre le maximum de personne en peu de temps. Ce choix a aussi permis d’éviter à l’utilisateur le téléchargement d’une nouvelle application pour participer aux enquêtes, un aspect qui aurait surement été dissuasif.

Un avenir prometteur pour les beacons ?

Face à la montée des nouveaux médias digitaux, les médias traditionnels sont à la recherche des moyens pour doper l’interactivité avec le public. A l’instar des journalistes, cet exemple montre comment les utilisateurs sont devenus eux même les nouveaux informateurs des médias. Et c’est la que les beacons entrent en jeu, car en véritable phénomène de tendance, ils inscrivent les médias traditionnels dans l’ère des nouvelles technologies, en les positionnant dans l’instantanéité du service et de la géolocalisation. Un investissement qui pourrait être rapidement rentabilisé par CCTV, si on imagine à terme l’exploitation des beacons à des fins commerciales.

 

 

2 entreprises chinoises, 4200 beacons, beaucoup de possibilités

La réseau de télévision publique CCTV, un des médias traditionnels les plus influents en Chine, a lancé un programme pilote inédit à l’occasion de la journée internationale des travailleurs en mai dernier. C’est sans surprise l’expérimenté Sensoro qui a été choisi par CCTV comme fournisseur officiel avec pas moins de 4200 de ses beacons Yunzi déployés dans 40 attractions du pays.

En raison de la forte affluence durant ces quatre jours, ce dispositif d’envergure a enregistré la participation de 150 000 touristes par le biais de WeChat, la très populaire application mobile gratuite de messagerie chinoise à plus de 600 millions d’utilisateurs, ce qui la hisse sur le podium des messageries instantanée les plus utilisées au monde. Un partenariat ingénieux pour CCTV qui a su s’associer avec une application ayant déjà une importante base d’utilisateurs pour atteindre instantanément un public immense, évitant ainsi l’écueil dissuasif du téléchargement d’une nouvelle application.

Les beacons pour moderniser les media traditionnels chinois

Et c’est un projet pour le moins innovant : les beacons installés dans les lieux touristiques ont permis aux visiteurs de répondre via l’application WeChat à des sondages lancés en temps réel par CCTV, mais aussi de partager des photos, vidéos, des informations locales et même de déposer des réclamations. Les touristes étaient ainsi capables d’interagir avec CCTV, qui pouvait ensuite rapidement obtenir des réponses aux enquêtes publiées.

Une méthode très novatrice pour un média traditionnel qui ouvre, grâce aux beacons, un nouveau canal de communication où les utilisateurs jouent désormais un rôle primordial. Face à la montée des nouveaux médias digitaux, les médias traditionnels sont à la recherche des moyens pour doper l’interactivité avec le public. A l’instar des journalistes, les utilisateurs deviennent ainsi les nouveaux informateurs récurrents des médias.

C’est dans ce genre d’exemple que les beacons montrent tout leur potentiel. En véritable phénomène tendance, ils parviennent à inscrire les médias traditionnels dans l’ère des nouvelles technologies, en les positionnant dans l’instantanéité du service et de la géolocalisation. Un investissement qui pourrait donc être rapidement rentabilisé par CCTV, sans compter leur potentielle exploitation à des fins commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept × 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>