L’iBeacon va-t-il soigner l’Hôpital ?

L’iBeacon va-t-il soigner l’Hôpital ?

Aujourd’hui, on s’attaque de front à un sujet aussi stratégique que délicat, aux côtés duquel l’iBeacon a toute sa place : l’hôpital. Car, loin de ne satisfaire que des besoins marketing ou culturels, l’iBeacon pourrait bien révolutionner les usages dans les hôpitaux pour le plus grand bien des patients et des soignants. Voici quelques idées à étudier…

Note : les fonctionnalités décrites ci-dessous implique d’un côté la mise en place d’un dispositif iBeacon par l’hôpital et de l’autre que ses utilisateurs aient installés et utilisent une application éditée par l’hôpital qui permette de communiquer avec, qu’il s’agisse des patients comme des soignants.

L’iBeacon pour améliorer la circulation

Que celui qui ne s’est jamais perdu dans un hôpital me jette le 1er beacon. Soyons réaliste, il s’agit là d’un des problèmes majeurs des établissements hospitaliers où les soignants sont aussi souvent en train de porter assistance aux patients que de raccompagner des visiteurs venus voir un parent en urologie et égarés en maternité.

L’iBeacon pourrait tout d’abord permettre au visiteur de se localiser dans l’hôpital de façon autonome. Puis il pourrait le guider afin qu’il puisse atteindre paisiblement le service désiré – ou tout simplement la sortie – sans ajouter au stress d’un moment déjà assez délicat et sans avoir à mettre à contribution un personnel souvent débordé.

Enfin, il offrirait à l’hôpital des statistiques de circulation tout à fait utiles pour améliorer l’agencement et l’aménagement de l’hôpital.

L’iBeacon pour accueillir le patient

La gestion de l’arrivée et de l’enregistrement des patients est une autre application extrêmement intéressante. Qu’il s’agisse d’un rendez-vous programmé ou d’une arrivée en urgence, l’utilisation de l’iBeacon peut permettre d’identifier instantanément le patient. Les soignants pourraient gagner ainsi des minutes extrêmement précieuses en accédant rapidement au dossier du patient au sein de l’hôpital : ses informations médicales, ses choix en matière de don d’organes, de fin de vie… comme cela est actuellement expérimenté en Suisse. Ce fonctionnement économiserait également de nombreuses migraines au personnel d’accueil, tout en offrant une arrivée de bien meilleure qualité au patient.

Inversement, un tel dispositif pourrait permettre de gérer la sortie du patient en avertissant automatiquement l’hôpital de son éloignement du site et en invitant ainsi le personnel soignant ou administratif à le retenir s’il n’a pas reçu toutes les informations médicales nécessaires ou réglé les questions administratives obligatoires.

L’iBeacon pour lutter contre les épidémies

Si l’on pousse le raisonnement précédent plus loin, on peut même mesurer l’intérêt d’un dispositif iBeacon pour contenir une épidémie : savoir qui a pu approcher tel patient ou tel service peut parfois être crucial.

Si le passage des soignants et des patients est déjà archivé via les processus administratifs classiques de l’hôpital, celui des visiteurs n’est contrôlé que dans des cas précis et dans le cas du début d’une épidémie, il est possible qu’un certain nombre soient négligés. L’iBeacon pourrait être, là encore, d’une aide précieuse en permettant d’identifier et de contacter toutes les personnes ayant transité par l’hôpital et susceptibles de véhiculer une maladie contagieuse.

L’iBeacon pour guider les soins du patient

L’iBeacon peut également améliorer intelligemment l’accès aux informations médicales du patient pour les soignants. Imaginez un parc de tablettes à la disposition du personnel médical couplé à un dispositif plaçant un iBeacon dans chaque chambre de l’établissement. A chaque entrée du personnel dans une chambre, l’iBeacon déclencherait l’affichage du dossier du patient correspondant à jour, offrant au soignant l’accès à ses résultats d’examens, les images de ses radios, IRM… ainsi que les diagnostics et recommandations des confrères. Il pourrait alors à son tour modifier les constantes actuelles du patients, les doses de son traitement ou n’importe quelle instruction nécessaire à son suivi.

L’intérêt d’un tel fonctionnement serait évidemment accru dans le cas d’une situation d’urgence.

L’iBeacon pour faciliter la communication entre soignants

Mais l’iBeacon pourrait également améliorer la communication au sein des équipes médicales en leur donnant accès à tout moment, grâce à leur appareil mobile ou à des tablettes, aux informations à jour concernant les protocoles de l’établissement, les transmissions du service ou encore le planning des tournées ou des dosages de médicaments et les mettre à jour.

Par ailleurs, l’hôpital est un lieu où les équipes sont en mouvement perpétuel. Qu’ils soient appelés dans différents services, amenés à gérer de nombreux patients ou à les accompagner aux 4 coins de l’établissement, les soignants sont souvent très demandés et difficiles à localiser. Un dispositif iBeacon couplé avec une application mobile dédiée aux soignants pourrait permettre de savoir à tout moment et sans effort où les trouver et de gagner ainsi des minutes cruciales pour la santé de certains patients.

L’iBeacon pour aider à la gestion du stock

Moins passionnant mais tout aussi nécessaire, comme dans d’autres secteurs, les iBeacons pourraient également offrir une bien meilleure gestion du stock. En plaçant un iBeacon sur chaque fourniture à étudier, du lit roulant aux consommables, il serait alors possible de savoir comment elle est utilisée ou s’il est nécessaire d’en recommander.

L’iBeacon pour appuyer la communication de l’hôpital

Enfin, un dispositif iBeacon serait un moyen idéal pour l’hôpital de s’adresser directement au patient de façon contextuelle et personnalisée, en fonction du service où il se trouve ou de l’endroit où il se trouve dans ce service. Il lui permettrait en parallèle d’accéder aux informations générales de l’hôpital : le menu de la cafeteria quand il passe à côté, les horaires des visites, les coordonnées utiles…

L’autre intérêt stratégique d’un tel dispositif serait de pousser les patients à installer l’application de l’hôpital. Une fois installée, elle offrirait à l’hôpital une ligne directe avec le patient alors sorti du cadre hospitalier, pour lui rappeler ses éventuels rendez-vous ou le traitement qu’il doit suivre une fois chez lui. Elle pourrait également servir dans le cadre d’un suivi post opératoire pour s’assurer que le patient va bien.

Bien sûr, certaines de ces propositions, notamment celles qui concernent le patient, nécessitent la mise en place de dispositifs sécurisés indispensables. Bien sûr, pour beaucoup, elles impliquent une véritable adaptation de la part des équipes soignantes qui devront obligatoirement s’approprier l’outil pour en faire une réussite.
Mais les possibilités sont là, les initiatives ont déjà commencé, comme au CHU de Lausanne, et l’iBeacon ne devrait pas tarder à faire son entrée au sein des équipes soignantes et des protocoles de soins. Et pourquoi pas contribuer, en France, à faire enfin du Dossier Médical Personnel une réalité ?
There is 1 comment for this article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>